Archives Mensuelles: octobre 2013

Bon finalement ce a quoi j’avais pense n’ameliore pas la vitesse de l’algo donc j’ai laisse tomber et suis revenu au bouquin. J’ai mis au propre une grosse partie de la description des structures de donnees qui contiennent la memoire des Cognits, et avance sur la mise au propre de l’experience ou le mebius ne controle pas sa vitesse mais son acceleration (experience que je n’avais finalement pas faite jusqu’a present). Et la, pan voila que ca explose ! Apres une journee a broyer du noir « ca marchera donc jamais » comme d’habitude, je me suis finalement rendu compte que c’etait juste un depassement de capacite dans une variable du cote de la simulation de l’environnement. Ouf ! Resolu en 1 seconde, et mes petits Mebius tournent du feu de Dieu…
Du coup je met plus trop de resultats par ici, sorry, faudra acheter le bouquin quand il sortira (dans un siecle) :-p . Non, je remettrai quelques resultats ici aussi un jour.

 

J’ai fini une optimisation sur la gestion de la memoire dynamique dans l’algo du Mebius. Je determine maintenant dynamiquement le type des references aux blocs memoires dans le segment de memoire du cognit. Par exemple s’il y en a moins de 256, un unsigned char suffit. Je peux ainsi reduire la taille des blocs memoires, et donc augmenter leur nombre dans le segment, ce qui a pour effet de rendre plus « intelligents » le Mebius. 
Ce faisant j’ai aussi remarque que je pourrais ameliorer encore la gestion de la memoire dynamique, cette fois pour ameliorer la vitesse d’execution de l’algo. Je vais y reflechir un peu plus maintenant.